👉 Salarié vs. freelance : comment choisir ? 👈

2 février 2021

Le monde du travail évolue et tend vers de plus en plus d'indépendance. Quel que soit le statut, les travailleurs souhaitent plus de flexibilité et cherchent à s'affranchir de certaines contraintes liées aux horaires ou à l'environnement de travail, par exemple.

Cette mutation ne met pas terme au salariat mais montre son évolution. Les entreprises se transforment vers un modèle plus axé sur l’autonomie.

Il n'y a pas que les entreprises qui évoluent, mais également les modes de management. Ces derniers, qui étaient souvent basés sur le contrôle et la standardisation, laissent une plus grande place à la responsabilité individuelle et à la confiance. De nouvelles valeurs émergent : le droit au sens, à l’autonomie et à l’amélioration continue.

Pourquoi ce guide âœ… ?

Ce guide va vous permettre de comparer le statut de freelance et le statut de salarié; vous aider à faire le choix qui vous sera le plus bénéfique et vous donner les informations nécessaires concernant le salaire freelance et le comparer avec celui d'un salarié pour un travail équivalent.

Ce guide détaillera toutes les étapes pour pouvoir calculer le salaire freelance mensuel. L'argent peut être un sujet tabou mais reste néanmoins un sujet important, il est donc nécessaire que vous puissiez comparer et évaluer les différents avantages et inconvénients que peuvent avoir le statut de freelance et le statut de salarié.

Ce guide sera découpé en quatre grandes parties représentant les quatre axes principaux permettant de déterminer le salaire net freelance et le salaire net salarié. Chaque partie mettra en comparaison les deux statuts pour que vous puissiez avoir une idée précise de leurs avantages et leurs inconvénients.

Salarié vs. Freelance : le match ✅

Un freelance peut se matérialisé sous forme de différents statuts juridiques suivant les envies, souhaits ou besoins de l'indépendant : micro-entrepreneur, artiste-auteur, entreprise individuelle, EIRL ou encore en SAS, SASU, SARL… Contrairement à un salarié qui est un statut binaire : salarié cadre ou salarié non cadre.

Vous pouvez comparer facilement et rapidement les différences entre chaque statut grâce à ce simulateur de calcul.

Cependant, ce guide et ce simulateur ne substituent pas l'avis d’un expert-comptable ou d’une personne compétente. Ces statuts comprennent plusieurs nuances et plusieurs règles juridiques et fiscales qui ne peuvent être aussi bien détaillées et expliquées dans un autre document que le code du travail. 

Comparaison de l’environnement social

Les cotisations sociales, ou charges sociales, sont des prélèvements issus du salaire assurant certains droits à la personne qui cotisent : chômage, maladie, vieillesse…

👉 L’environnement des cotisations sociales d’un freelance ðŸ‘ˆ

Les cotisations sociales d’un freelance se font sur la base de ses activités. Le taux de cotisations sociales est lié au bénéfice que vous allez faire (chiffre d’affaires - charges). Concrètement, plus votre salaire sera élevé, plus le pourcentage de cotisations sociales le sera aussi. Seul le salaire des auto-entrepreneurs n’ont pas d’influence sur le taux de cotisations sociales car les cotisations sociales sont calculées selon des taux forfaitaires.

Il faut également prendre en compte que les taux de cotisations sociales varient en fonction de l'activité choisie : artisan, commerçant ou profession libérale, mais également du statut que vous allez prendre : micro-entrepreneurs, entrepreneurs individuels, EURL...

Suivant le statut choisi, l'organisme auquel vous allez verser les cotisations sociales va différer : MDA, Agessa, Urssaf...

✔️ Les aides (ACRE, ARCE...) de début d'activité

Les freelances peuvent bénéficier de déductions intéressantes au début de leur activité :

  • Les frais professionnels liés à l'activité professionnels (frais de personnel, repas individuel, fourniture, transport) : la déduction de ces frais va vous permettre de diminuer le montant de l’assiette pour le calcul des cotisations. Seul les auto-entrepreneurs ne peuvent bénéficier de cette déduction car ils payent des cotisations forfaitaires.
  • L’ACRE ou l'ARCE.
✔️ Les cotisations obligatoires du freelance indépendant

Les différentes cotisations pour un indépendant sont habituellement :

  • La CSG/CRDS (6,7 % environ),
  • Les cotisations maladies et maternité (de 0% à 6,5% environ),
  • Les cotisations retraites hors retraites complémentaires (de 8,5% à 18% environ),
  • L’assurance chômage : 0€. Il n’y en a pas !
  • L’assurance famille (de 0% à 3,5% environ).

✔️ Les cotisations et contrats facultatifs du freelance indépendant

Il est également possible de souscrire de façon optionnelle à :

  • Des complémentaires santé (mutuelles),
  • Des organismes de retraite complémentaire (cotiser plus pour avoir une plus grande retraite),
  • Des assurances chômage supplémentaires (s’assurer un revenu en cas de perte d’emploi),
  • Des assurances de prévoyances supplémentaires (perte d’emploi due à une maladie…).

👉 L’environnement des cotisations sociales d’un salarié ðŸ‘ˆ

L’environnement et le nombre des cotisations pour un salarié est important. La base de calcul est la suivante : salaire de base multiplié par un taux en %.

Le salaire de base est représenté par le salaire brut complet. Le taux, quant à lui, diffère selon la nature de la cotisation et un prélèvement est effectué (en fonction du statut du salarié - cadre ou non cadre - le taux de cotisation va varier ,notamment pour les cotisations chômage). L’écart est d’environ 3% à 5% en fonction des cas. Pour finir, les conventions collectives sont également à prendre en compte pour le calcul des cotisations sociales car certaines sont plus avantageuses pour certains salariés.

✔️ Les cotisations obligatoires pour un salarié

Les différentes cotisations pour un salarié sont :

  • La CSG/CRDS (environ 10%),
  • Les cotisations maladies et maternité (environ 13%),
  • Les cotisations retraites hors retraites complémentaires (environ 2,30% pour le salarié et 16% pour l’employeur),
  • L’assurance chômage (environ 4,2%),
  • L’assurance famille (environ 4%).

✔️ Les cotisations et contrats optionnels

  • Des complémentaires santé (mutuelles),
  • Des organismes de retraite complémentaire (cotiser plus pour avoir un plus grande retraite),
  • Des assurances chômage supplémentaires (s’assurer un revenu en cas de perte d’emploi en plus de l’aide de base),
  • Des assurances de prévoyances supplémentaires (perte d’emploi due à une maladie…).

👉 Comparaison des statuts et des cotisations sociales entre un freelance et un salarié 👈

Il est difficile de comparer les statuts car les freelances et les salariés ne cotisent pas sur la même base. D'autant plus que le taux des cotisations d'un salarié varie suivant le statut de celui-ci. Pour finir, les prestations sociales perçues dépendent du montant des cotisations et donc de chacun. Plus vous allez cotiser, plus vous aurez de droits. Néanmoins, vous pourrez toujours souscrire à des assurances de protections sociales supplémentaires.

Les cotisations des salariés sont prévelées sur leur salaire et pour les freelances, elles sont prélevées sur leur chiffre d’affaires. Ayant moins de cotisations à payer, les freelances perdent moins d’argent lors du prélèvement de ces cotisations. Cependant, en tant que freelance vous devez vous assurer de leur bon calcul et devez déterminer les prélèvements sociaux, contrairement au salarié qui n'a pas à s'en soucier car ce rôle est assuré par l'employeur. Pour finir, les charges patronales alourdissent aussi la facture pour l’employeur qui disposent de salariés.

Pour émettre une réelle comparaison entre le salaire salarié et le salaire freelance, il faut donc prendre le salaire brut salarié et y rajouter les charges salariales et patronales. Pour vous aider, vous pouvez vous référer à nos calculateurs en fonction de vos statuts : auto-entrepreneur, freelance ou dirigeant en SASU, SARL etc…

✔️ Comparaison en termes de taux de cotisations

  • La CSG/CRDS : 6,7 % en freelance vs. 10% en salarié.
  • Les cotisations maladies et maternité : 0% à 6,5% environ contre 13% en salarié.
  • Les cotisations retraites hors retraites complémentaires : de 8,5% à 18% environ en freelance à 18% pour le salarié même si l’employeur en paie directement 90%.
  • L’assurance chômage : 0€. Il n’y en a pas en freelance contre 4,2% pour un salarié.
  • L’assurance famille : de 0% à 3,5% environ en freelance contre 4% en salarié.

✔️ Comparaison en termes de droits

  • Sur la partie vieillesse : les modalités de calcul sont identiques.
  • Sur la partie maladie : les salariés sont assurés dans la grande majorité à 100% contre des montants journaliers relativement bas pour un freelance (de 21€ à 54€ en fonction de votre cotisation, revenu sur l’année, etc.) Elle se fait sur 360 jours maximum pour un freelance contre plus de deux ans pour un salarié (en fonction de la maladie, son origine, etc.) ou encore 0€ si vous êtes libéraux.
  • Sur la partie famille : les modalités de calcul sont identiques.
  • Sur la partie maternité : assistance entre 9,53€ et 87,71€ pour un salarié contre 55€ pour un freelance sur base d’un minimum de rémunération annuelle. Les droits pour le deuxième parent sont également différents (favorable au salarié !).
  • Pour la partie chômage : entre 40% et 75% de leur salaire contre 800€ par mois pour les freelances sur une base de plus de 10 000€ de revenus sur l’année et uniquement en cas de redressement judiciaire de son entreprise.

✔️ Comparaison en termes de salaire net ou revenu disponible à la fin du mois

Ayant moins de cotisation à payer, un freelance aura une rémunération supérieure allant de 6% à 39% de plus qu’un salarié. Cependant, il aura beaucoup moins de droits qu’un salarié. Il sera moins protéger contre la maladie, la perte d’emploi ou la diminution temporaire de son activité.

Vous pouvez analyser les écarts via notre simulateur de calcul salaire freelance.

👉 Aller plus loin sur la partie sociale 

Un freelance doit prendre des assurances complémentaires pour bénéficier de la même protection qu’un salarié. En faisant ce choix, le « net social » du freelance est quasiment similaire à celui d’un salarié. Il est donc important de prendre en compte cette information si vous vous lancer en freelance pour calculer votre TJM. Vous allez être perdant si vous facturer vos prestations à vos clients en vous basant seulement sur votre salaire brut.

👉 Comparaison de l’environnement fiscal 👈

Les personnes ayant leur domicile fiscal en France sont imposables à l'impôt sur le revenu français pour l'intégralité de leurs revenus de source française et étrangère, quelle que soit leur nationalité.

Il y a peu de différence sur l'environnement fiscal d’un salarié ou celui d’un freelance car pour les deux il concerne essentiellement l’impôt sur le revenu.

✅ Les similitudes entre salariés et freelances

Similitudes entre salariés et freelances :

  • Le quotient familial,
  • Le barème progressif de l’impôt sur le revenu.

Le quotient familial permet d’adapter le montant de l’impôt sur le revenu en prenant en compte la situation matrimoniale de la personne (célibataire, marié, divorcé, etc.) et le nombre d’enfants à charge dans la famille.

Le calcul se fait de la façon suivante :  Quotient familial = Revenu net imposable / nombre de parts

Pour calculer le nombre de parts, il faut prendre en compte :

  • La situation familiale (célibataire, marié, divorcé...) et les personnes à charge (enfants mineurs, majeurs dans certains cas, personnes invalides vivant dans le foyer).
  • La situation personnelle (âge, invalidité, parent isolé...) qui peut faire augmenter le nombre de parts.

Tranche et taux d’imposition sur le revenu imposable :

  • De 0 € à 9 964 € : pas d’imposition
  • De 9 964 € à 27 519 € : taux de 14%
  • De 27 519 € à 73 779 € : taux de 30%
  • De 73 779 € à 156 244 € : taux de 41%
  • Au-delà de 156 244 € : taux de 45%

En bref, le revenu imposable est le revenu net additionné de certaines cotisations sociales non-déductibles.

Attention : les statuts juridiques comme l’EIRL, SASU et EURL peuvent également être imposées sur l’impôt des sociétés.

✅ Ce qui change entre salarié et freelance

Différences entre salariés et freelances :

  • L’assiette de calcul de l’impôt sur le revenu,
  • Les taxes complémentaires éventuelles,
  • Les possibilités de déduction et de simplification qui sont plus importantes pour les freelances (loi Madelin, prélèvement libératoire...),
  • L’imposition à l’impôt sur les sociétés pour certains freelances en fonction de leur statut légal et fiscal.

Les salariés et les freelances peuvent également profiter de déductions spéciales.

👉 L’environnement fiscal d’un freelance 👈

Les freelances peuvent profiter de déduction d’impôts sur le montant de l’assiette à savoir :

✔️ Déduire un montant forfaitaire pour « frais professionnels » qui permet de réduire l’assiette en fonction de votre activité seulement si vous êtes micro-entrepreneur.

  • De 34% pour les titulaires d’activité BNC,
  • De 50% pour les prestations de service,
  • De 71% pour une activité d’achat-revente ou de fourniture de logement.

Attention, l’abattement minimum possible est de 305€ pour pouvoir être déductible.

✔️ Déduire vos frais et charges réels de votre chiffre d’affaires

En tant que freelance vous êtes soumis au régime réel (sauf si vous êtes micro-entrepreneur). Vous pouvez déduire vos frais de votre chiffre d’affaires pour déterminer le montant de votre assiette d’imposition. Vous pouvez également déduire vos cotisations sociales payées pour le salaire de votre salarié et toutes les taxes liées à votre activité.

✔️ Profiter de la « loi Madelin »

Cette loi permet d’inciter les freelances à se constituer une protection sociale plus forte car cette dernière est souvent plus faible que celle des salariés. Vous pourrez ainsi souscrire à des contrats complémentaires de santé, prévoyance, retraite qui sont compatibles avec la loi « Madelin ».

Vous pourrez ainsi déduire les cotisations versées pour ces contrats de votre revenu imposable. La tranche de déduction possible correspond à 3,5% du bénéfice imposable auquel se rajoute 7% du plafond annuel de la sécurité sociale.

✔️ Opter pour le prélèvement libératoire (pour les micro-entrepreneurs)

Le prélèvement libératoire est un taux fixe forfaitaire et se fait mensuellement ou trimestriellement comme un prélèvement à la source. Il permet de simplifier les démarches et calcul pour les freelances. De nombreuses conditions existent et nous vous invitons à consulter le détail sur le site du ministère du travail.

✔️ Passer par l’impôt sur le revenu (prélèvement à la source)

Les freelances paient en complément un impôt à la source qui permet de payer l’impôt sur le revenu mensuellement ou trimestriellement sur les revenus de l’année en cours. Un acompte est réalisé par le service des impôts correspondant à un taux qui devra être payé chaque mois ou chaque trimestre par le freelance. Une régularisation est effectué de façon annuelle engeandrant une actualisation du taux de prélèvement. C’est pour cela que dans notre simulateur de calculer pour fixer tjm (taux journalier moyen), nous proposons d’indiquer votre taux ou d’utiliser le taux forfaitaire.

✔️ Les autres taxes

En fonction de son statut, d’autres taxes viennent se rajouter durant l’année :

  • La CFE,
  • La taxe pour frais de chambre consulaire (oui, oui !!),
  • La TVA.

👉 L’environnement fiscal d’un salarié ðŸ‘ˆ

Pour les salariés, le régime fiscal est beaucoup plus simple et rapide. Effectivement, ils peuvent:

✔️ Déduire un abattement forfaitaire pour leurs frais professionnels

Ce dispositif consiste à réduire l’assiette de calcul de façon forfaitaire de 10% sur le revenu imposable.

✔️ Opter pour le régime des frais réels

Un salarié peut choisir également de passer par le régime réel à défaut de l’abattement forfaitaire de 10% pour ses frais professionnels. Ces frais réels varient beaucoup et sont fixés selon certaines modalités et en justifiant de leur montant.

✔️ L’impôt sur le revenu via le taux d’imposition

Depuis 2019, l’impôt sur le revenu se fait sous forme de prélèvement à la source. C’est un dispositif qui fonctionne bien pour les salariés.

L’entreprise prélève l’impôt sur le revenu pour le compte du salarié en utilisant soit :

  • Un taux personnalisé correspondant à la situation n-1 du salarié,
  • Un taux neutre si celui-ci ne souhaite pas déclarer son taux à son entreprise pour les contrats courts ou individualisé X salaire imposable,
  • Un taux individualisé pour les ménages souhaitant actualiser leur taux de façon la plus optimisée possible. C’est le contribuable qui fixe lui-même son taux.

Bien évidemment, une régularisation a lieu une fois par an au regard du taux et du montant de l’impôt payé par rapport l’impôt prélevé.

👉 Comparaison des statuts fiscaux d’un salarié et d’un freelance ðŸ‘ˆ

Les salariés et les freelances sont globalement soumis aux mêmes règles de l’impôt sur le revenu.

Les freelances bénéficient de pouvoirs de déduction et de simplification plus importants que les salariés, cependant les travailleurs indépendants paient globalement plus d’impôt sur le revenu dû aux taxes additionnelles qui peuvent se rajouter au cours de leur activité. Cela s’explique également par l’assiette retenue pour calculer l’impôt, qui est plus importante pour les freelances (à chiffre d’affaires égal au salaire brut global d’un salarié). De plus, en fonction du statut choisi, un freelance peut être amené à payer l’impôt sur les sociétés.

Cependant, suivant le statut choisi et vos droits à ces déductions, vous pourrez économiser jusqu’à 35% d’impôts et ainsi, optimiser votre salaire. et augmenterez vos droits et prestations complémentaires.

Enfin, il faut noter que les tranches d'imposition sont les mêmes pour tout le monde. Il est donc normal que les freelances paient plus d’impôts si leur assiette de cotisation est plus importante.

Comparaison du revenu net disponible ðŸ“

Le salaire net disponible correspond au salaire net que perçoit le salarié sur son compte bancaire. Le freelance, lui, ne perçoit pas réellement de « salaire Â» mais plutôt un revenu sur lequel il est imposé.

Le salarié, comme le freelance, peut avoir encore des impôts à payer après leur salaire net : taxe d’habitation, taxe foncière, d’ordures ménagères, etc.

Le salaire freelance brut en net : calcul de son taux moyen journalier (tjm) âš™ï¸

Une fois que le calcul du salaire brut en net est réalisé, le freelance doit encore convertir son salaire en taux journalier moyen. Pour se faire, vous pouvez utiliser notre simulateur de calcul pour freelance.

En effet, le salaire « net dans la poche Â» d’un salarié correspond à :

Calcul du salaire net d’un freelance

=

Chiffre d’affaire généré durant l’année

-

(Cotisations sociales + protection sociale complémentaire + impôts sur le revenus/sociétés + taxes complémentaires)

Comme le rappelle Shine dans son étude « Pourquoi se lancer comme freelance ? Â», en fixant son taux journalier moyen (tjm) pour faire correspondre son chiffre d'affaires au salaire super brut, le freelance coûte la même chose qu'un salarié à son client. En suivant cette logique, il est important de prendre en compte les autres avantages d'un salarié (mutuelle prise en charge par l’employeur, avantages en nature, le CE, etc.) et leur donner un équivalent monétaire à incorporer dans le calcul de votre TJM.

Attention, la formule de calcul du TJM vous permet d'avoir une idée de base pour votre TJM. Cependant, ce dernier va varier en fonction de la branche dans laquelle vous exercez, votre expérience, votre relation avec vos clients.

C'est pourquoi nous vous conseillons de consulter notre page dédiée avec notre simulateur de calcul de tjm pour un freelance ou auto-entrepreneur qui prend également en compte votre évolution de CA ainsi que vos jours de congés ou de vacances par exemple, pour le comparer facilement avec celui d'un salarié.

Le salaire brut en net d’un salarié : comment facilement le calculer ⚙️ ?

Calculer le salaire brut en net d’un salarié peut être assez compliqué. Il y a énormément de paramètres qui détermineront votre rémunération et feront une véritable différence à la fin de l’année. C’est pour cela que nous avons développé notre simulateur ultra précis de calcul de votre salaire du brut en net. Il inclut des questions spécifiques qui permettront d’affiner le résultat.

Comparaison de l’environnement de travail ðŸ“

Aujourd'hui, de nouveaux paramètres autres que le salaire sont devenus décisifs pour les travailleurs (qu'ils soient salariés, auto-entrepreneurs ou freelances). L’environnement de travail en fait partie. Il était donc important que cet élément figure aussi dans notre guide.

👉 L’environnement de travail d’un freelance ðŸ‘ˆ

L’environnement de travail d'un freelance offre plus de liberté mais reste plus difficile à gérer.

➡️ Avantages

  • Plus de liberté au quotidien,
  • Une meilleur rémunération (si on fait les bons choix de statut, fiscaux, etc.),
  • Un meilleur équilibre pro/perso,
  • Une diversité dans ses activités,
  • Une plus grande valorisation personnelle,
  • Souvent plus de sens (faire pour soi…),
  • La possibilité de gérer son temps comme on le souhaite,
  • La diminution du stress en entreprise et de l’aspect « politique de l’entreprise »,
  • Le fait de se concentrer à fond sur sa mission,
  • La possibilité de télé-travailler et très souvent d’où on veut !

➡️ Inconvénients

  • Plus de charge mentale (sauf si on est accompagné par les bons outils, supports, acteurs),
  • Une gestion administrative beaucoup plus importante,
  • Le démarchage client à faire par soi-même,
  • Une moins bonne sécurité de l’emploi,
  • Parfois un sentiment de solitude au quotidien,
  • Moins de possibilité de formations,
  • Moins de droits via ses cotisations : chômage, retraite, maladie (surtout sans prestations complémentaires),
  • Beaucoup de motivation à apporter au quotidien.

👉 L’environnement de travail d’un salarié ðŸ‘ˆ

➡️ Avantages

  • Une très grande sécurité au quotidien et dans l’emploi,
  • Un risque minime de ne pas toucher son salaire,
  • Une garantie plus importante dans ses projets perso (achats immobiliers, emprunts, garanties, etc.),
  • De meilleurs protections sociales : perte d’emploi, maladie, retraite, etc.,
  • Moins de solitude quotidienne,
  • Moins de motivation personnelle à apporter au quotidien.

➡️ Inconvénients

  • Rigidité hiérarchique souvent présente,
  • Difficultés régulières lors de prises d’initiatives « out of the box »,
  • Difficultés pour faire évoluer son salaire en fonction de sa contribution réelle et de ses résultats au travail,
  • Contexte souvent politique,
  • Manque de liberté sur les horaires de travail,
  • Temps et durée de télé-travail relativement faible,
  • Manque de visibilité à moyen et long terme dans son quotidien,
  • Plus de cloisonnement du travail (tâches répétitives…).

👉 Comparaison de l’environnement de travail d’un salarié et d’un freelance ðŸ‘ˆ

La comparaison est difficile à faire, car les avantages des uns peuvent être les inconvénients des autres.

👉 Aller plus loin avec notre guide 

Le plus important est faire l'activité que l’on aime et de trouver le statut qui permet de la réaliser dans les meilleurs conditions. Le statut de freelance permet plus de liberté. Ce statut convient de plus en plus aux entreprises. Le temps de présence au travail, le respect de la hiérarchie et de son rôle sont des sujets moins stricts qu'auparavant. Les entreprises qui réussissent le plus aujourd’hui sont celles qui travaillent de plus en plus avec des freelances sans les opposer aux salariés.

L’aspect de la rémunération potentiellement plus attractive et évolutive des freelances séduit grand nombre de personnes. Si vous souhaitez comparer vos droits, consultez notre page de comparaison dédiée qui comporte notre simulateur de revenu entre salarié et indépendant freelance, auto-entrepreneur ou dirigeant d’entreprise ou encore via le portage salarial.

Pour en savoir plus :

🔎 Vous cherchez des missions en tant que freelance ?
Nous vous proposerons des missions intéressantes, en remote avec un bon TJM
Inscrivez-vous ✅

Initiative propulsée par Freelance-Stack.io

⚡️ La plateforme des freelances, consultants et indépendants :
+400 codes promos sur les meilleurs outils digitaux.

M'inscrire sur Freelance-Stack.io
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram